Chevaux attelageLes émotions dans notre vie : la métaphore de l’attelage*

Nous avançons dans la vie comme un attelage sur un chemin. Chemin parfois sinueux, escarpé, semé d’embûches, mais qui nous fait traverser aussi des paysages merveilleux…

Notre « Etre » (notre Ego, notre « Soi », notre « âme »… peu importe le nom que nous lui donnons) en est le passager. Il est le seul à connaître la destination finale.

Il voyage, plus ou moins confortablement installé dans un luxueux carrosse, une diligence tout-terrain ou une vieille carriole… Dans un corps. Ce corps est peut-être en parfait état, bien entretenu, ou un peu cabossé. Peu importe, finalement, tant qu’il nous porte.

Pour peu que le passager lui donne la destination, le cocher mène l’attelage, le conduit sur le chemin. Comme notre mental, notre intellect, il anticipe et contourne les obstacles, impulse et maintient le bon rythme, choisit ou non de prendre un raccourci, évalue les risques, et tient les rênes.

Et les chevaux ? Ce sont nos émotions. Ils nous font avancer, donnent l’énergie vitale indispensable à notre cheminement. Mais attention, trop fougueux, incontrôlés, ils pourraient mettre l’attelage en péril ou l’égarer sur une mauvaise voie.

Pour avancer sereinement et en toute sécurité sur notre chemin de vie, il est important que chaque élément de l’attelage soit présent et tienne son rôle, les émotions / chevaux au même titre que les autres.

 Emotions négatives ?

Les émotions sont notre moteur. Elles sont toutes importantes, même celles que nous qualifions de « négatives ».
Indispensable, la colère ? Oui. C’est elle qui nous permet de faire notre place, de la tenir, et de nous faire respecter comme individu. Elle peut être constructive. Ce qui est négatif, c’est la façon dont nous l’exprimons (ou ne l’exprimons pas), la place disproportionnée qu’elle peut prendre… Elle devient destructrice, pour nous comme pour notre entourage quand, comme un cheval sauvage, elle est incontrôlable.
Il en va de même pour toute la sphère émotionnelle.

Trouver l’équilibre

Il est important, d’abord, d’apprendre à reconnaître ses émotions, en portant attention aux ressentis qui les accompagnent. Que me dit mon corps quand je suis triste ? Une boule dans la gorge ? Des larmes qui coulent ? Des jambes qui se dérobent ?  Parce que savoir reconnaître les émotions quand elles surviennent, c’est en prendre conscience.
Les reconnaître… Et ensuite les accepter, ne pas les rejeter ou les refouler. Il faut accorder à nos émotions leur place légitime.
Enfin, savoir exprimer nos émotions avec justesse, au bon moment, de la bonne manière, à la bonne personne, et sans excès.

Ces 3 étapes sont les conditions essentielles pour que les chevaux tirent l’attelage sans en prendre le contrôle…

La sophrologie est un excellent moyen de renouer avec cet équilibre. Au-delà de la simple « maîtrise » des émotions, elle nous aide à réinvestir notre sphère émotionnelle, au même titre que notre corps et notre mental. Bref, elle nous permet de « faire de nos émotions, nos alliées… »

 

Stage de 8 séances « Retrouver son équilibre émotionnel »
Le samedi de 11h à 12h à partir du 21 janvier 2017.
Tarif forfaitaire : 100€
Pour tout renseignement, suivez ce lien.

 

* Librement inspirée de « L’allégorie de l’attelage » de Platon.