Faire de nos émotions nos alliées

Chevaux attelageLes émotions dans notre vie : la métaphore de l’attelage*

Nous avançons dans la vie comme un attelage sur un chemin. Chemin parfois sinueux, escarpé, semé d’embûches, mais qui nous fait traverser aussi des paysages merveilleux…

Notre « Etre » (notre Ego, notre « Soi », notre « âme »… peu importe le nom que nous lui donnons) en est le passager. Il est le seul à connaître la destination finale.

Il voyage, plus ou moins confortablement installé dans un luxueux carrosse, une diligence tout-terrain ou une vieille carriole… Dans un corps. Ce corps est peut-être en parfait état, bien entretenu, ou un peu cabossé. Peu importe, finalement, tant qu’il nous porte.

Pour peu que le passager lui donne la destination, le cocher mène l’attelage, le conduit sur le chemin. Comme notre mental, notre intellect, il anticipe et contourne les obstacles, impulse et maintient le bon rythme, choisit ou non de prendre un raccourci, évalue les risques, et tient les rênes.

Et les chevaux ? Ce sont nos émotions. Ils nous font avancer, donnent l’énergie vitale indispensable à notre cheminement. Mais attention, trop fougueux, incontrôlés, ils pourraient mettre l’attelage en péril ou l’égarer sur une mauvaise voie.

Pour avancer sereinement et en toute sécurité sur notre chemin de vie, il est important que chaque élément de l’attelage soit présent et tienne son rôle, les émotions / chevaux au même titre que les autres.

 Emotions négatives ?

Les émotions sont notre moteur. Elles sont toutes importantes, même celles que nous qualifions de « négatives ».
Indispensable, la colère ? Oui. C’est elle qui nous permet de faire notre place, de la tenir, et de nous faire respecter comme individu. Elle peut être constructive. Ce qui est négatif, c’est la façon dont nous l’exprimons (ou ne l’exprimons pas), la place disproportionnée qu’elle peut prendre… Elle devient destructrice, pour nous comme pour notre entourage quand, comme un cheval sauvage, elle est incontrôlable.
Il en va de même pour toute la sphère émotionnelle.

Trouver l’équilibre

Il est important, d’abord, d’apprendre à reconnaître ses émotions, en portant attention aux ressentis qui les accompagnent. Que me dit mon corps quand je suis triste ? Une boule dans la gorge ? Des larmes qui coulent ? Des jambes qui se dérobent ?  Parce que savoir reconnaître les émotions quand elles surviennent, c’est en prendre conscience.
Les reconnaître… Et ensuite les accepter, ne pas les rejeter ou les refouler. Il faut accorder à nos émotions leur place légitime.
Enfin, savoir exprimer nos émotions avec justesse, au bon moment, de la bonne manière, à la bonne personne, et sans excès.

Ces 3 étapes sont les conditions essentielles pour que les chevaux tirent l’attelage sans en prendre le contrôle…

La sophrologie est un excellent moyen de renouer avec cet équilibre. Au-delà de la simple « maîtrise » des émotions, elle nous aide à réinvestir notre sphère émotionnelle, au même titre que notre corps et notre mental. Bref, elle nous permet de « faire de nos émotions, nos alliées… »

 

Stage de 8 séances « Retrouver son équilibre émotionnel »
Le samedi de 11h à 12h à partir du 21 janvier 2017.
Tarif forfaitaire : 100€
Pour tout renseignement, suivez ce lien.

 

* Librement inspirée de « L’allégorie de l’attelage » de Platon.

« Mon chèque sophro » – Une idée de cadeau originale

chèque collec1Noël approche, et avec lui le casse-tête des cadeaux. Offrir quelque chose d’utile ou un cadeau « plaisir » ? Comment trouver une idée originale ?

Offrir des séances de sophrologie permet de concilier originalité, utilité, et plaisir : une parenthèse de bien-être et l’apprentissage d’outils à mettre en œuvre dans son quotidien.

Plusieurs types de « Chèques sophro » sont disponibles, ouvrant droit à des séances individuelles ou collectives, à l’unité ou au forfait, à partir de 15€. Les chèques cadeaux achetés en cette fin d’année sont valables jusqu’au 31 décembre 2016.

Pour en savoir plus sur les chèques proposés, les tarifs, les modalités, et passer commande, suivez ce lien.

 

Nouveau : Réflexologie et massages bien-être à Noisiel

Vous avez besoin d’une pause anti-stress, d’éliminer vos tensions, de vous redynamiser ? foot massage

A partir du 2 octobre, tous les vendredis, le cabinet accueillera Fatiha Sadaoui (« Espace No Stress »), réflexologue plantaire et praticienne en massages bien-être.
Praticienne certifiée, elle vous proposera :
– Réflexologie plantaire et/ou palmaire ;
– Massage suédois ;
– Shiatsu du visage et du crâne ;
– Massage abdominal ;
– Massage femme enceinte.

Pour en savoir plus sur Fatiha Sadaoui et sur ces différentes techniques, rendez-vous sur son site.
Elle vous recevra au 7 cours des Roches, à Noisiel, sur rendez-vous, tous les vendredis de 10h à 19h. Pour plus amples renseignements, ou pour prendre rendez-vous, vous pouvez la contacter au 06.62.33.09.35.

Grande enquête sur la fibromyalgie

Affiche Enquête FibromylagieL’association Fibromyalgie SOS organise, du 12 mai au 15 septembre 2014, une grande enquête nationale sur les besoins et attentes des personnes fibromyalgiques. Si vous souffrez de cette, c’est l’occasion de faire entendre votre voix, pour favoriser la prise en charge, développer la recherche, mais aussi faire connaître cette maladie et ses conséquences.

Les résultats de cette enquête seront restitués le 25 avril 2015.

 

Pour y répondre, suivez ce lien : https://enquete.aimsu.org/ssl/fibromyalgie/

La cigarette ? Demain, j’arrête !

woman breaking a cigaretteChercher en catastrophe un tabac ouvert le dimanche après-midi pour dépenser 7€  en produits chimiques et substances cancérigènes…  Sortir sous la pluie ou la neige pour aspirer son quota de nicotine… « Cracher ses poumons » en courant derrière les enfants ou pour monter 3 étages à pieds…  C’est décidé, demain, vous arrêtez la cigarette !

Soit. Mais pas si simple. Parce qu’on ne met pas fin à des années  (voire des dizaines d’années) de tabagisme en deux coups de cuillère à pot.

Le sevrage nicotinique, d’abord… Troubles du sommeil, brûlures d’estomac, toux (eh oui, parfois on tousse plus quand on arrête que quand on fume !), transit intestinal anarchique, fatigue intense… Bref, Miss Nicotine n’a pas l’intention de se laisser éliminer aussi facilement.

Ensuite, il faut se débarrasser de tous les automatismes… Un coup de téléphone, une cigarette. Un petit café, une cigarette. Sortir du cinéma, une cigarette… Et j’en passe. Toutes ces années passées à associer un moment à un geste et au goût du tabac vous conditionnent.

Enfin, une fois passé le sevrage physique et le « déconditionnement », il faut renoncer au bien-être (factice, peut-être, mais ressenti) que fumer procure : retrouver de l’énergie en cas de coup de pompe, retrouver le calme en cas de stress (oui, la cigarette peut avoir ces deux effets contradictoires), stimuler l’intellect, favoriser la concentration… Et plaisir de sentir le goût du tabac dans sa bouche.

Bref, la décision est prise, mais pas facile de s’y tenir.

Les solutions pour vous aider ne manquent pas : patches ou chewing-gum à la nicotine, anti-dépresseurs et autres médicaments, vapoteuse…  Des solutions qui peuvent vous convenir, mais qui n’agiront que partiellement (sur le sevrage physique, le conditionnement…), qui peuvent induire une nouvelle dépendance, et surtout qui ne vous seront d’aucun recours si vous « replongez » un jour, ou même pour éviter de « replonger ».

Et la sophrologie dans tout ça ?

Pour parler de sophrologie et arrêt du tabac, j’aime employer l’expression « accompagnement au sevrage tabagique ». Ce n’est pas une méthode miracle, un « stop tabac » instantané… Elle ne se substituera pas non plus à votre volonté, comme une façon d’arrêter de fumer malgré soi… Bien au contraire, votre volonté, votre motivation sera un élément indispensable à la réussite de cet accompagnement.

Ce que l’accompagnement sophrologique vous apportera :

  • Une meilleure connaissance de vous-même : Prise de conscience des ressentis, écoute de soi, maîtrise des sensations d’inconfort…  Vous identifierez plus facilement l’envie de fumer, la sensation de manque… et apprendrez à les gérer.
  • La mise en place de nouveaux automatismes : à l’aide d’un geste signal ou d’une image-ressource, vous apprendrez à substituer l’envie de fumer par une sensation positive, que vous choisirez… Bref, vous construirez votre propre stratégie de résistance.
  • Une motivation renforcée : en découvrant de nouveaux moyens pour évacuer vos tensions, vous dynamiser, vous calmer, mais aussi en prenant conscience que le plaisir n’est pas QUE dans la cigarette. Et en vous projetant dans une vie sans tabac, plus saine et libérée.

Mais ce que la sophrologie vous apportera surtout, c’est une totale autonomie et une meilleure maîtrise de vous-même. Au fil des séances (une dizaine, en moyenne), et avec un entraînement régulier (quotidien dans l’idéal) entre les séances, vous apprendrez à utiliser les techniques sophrologiques vécues et apprises, vous les intégrerez dans votre quotidien… Vous pourrez gérer les moments de tentation, les rechutes.

En collectif ou en individuel ?

Le principal avantage des séances collectives, outre leur coût, est de pouvoir échanger, partager son expérience, ses ressentis, avec les autres participants, comme autant de compagnons de route sur le chemin du sevrage tabagique.

Mais qui dit collectif dit, obligatoirement, travail sur des généralités, adaptation aux besoins du groupe, et non d’un seul participant… Un accompagnement individuel, au contraire, sera individualisé, et parfaitement adapté à vos besoins spécifiques et à votre évolution au fil du parcours.

A vous de choisir ce qui vous convient le mieux…

Alors si vous êtes motivé(e), prêt(e) à vous investir pendant une dizaine de semaines dans une démarche d’accompagnement, si vous souhaitez être autonome et « reprendre la main » sur vous-même, la sophrologie est la méthode idéale.